Loading…

Le vote du budget est toujours un moment charnière pour une collectivité. Il valide la gestion et fixe le cap à tenir. Le dernier conseil municipal d’avril a donc traité essentiellement de l’adoption des budgets primitifs 2017.
Le budget primitif général s’équilibre en recettes et dépenses de fonctionnement à 509 155 € (en baisse de 3 % par rapport à 2016). Les principales recettes : 115 456 € de recettes fiscales, 120 900 € de dotation de l’Etat, solidarité rurale et diverses participations. En dépenses de fonctionnement, 181 180 € sont prévus au titre des charges de personnel, 87 720 € pour les charges de gestion générale,la subvention aux associations, en hausse de 12 %, s’élève à 21 260 €.
Les recettes et dépenses d’investissement s’équilibrent à 409 564 € (en baisse de 1 %). Quelques investissements nouveaux : 5 000 € pour la rénovation de l’éclairage public, 25 000 € à la voirie, 76 000 € pour une première tranche de travaux de rénovation de la salle polyvalente. 220 000 € ont été reporté de 2016 pour la rénovation du presbytère.
Les taux d’imposition des taxes locales restent stables par rapport à 2016 : taxe d’habitation : 6.82 %, foncière sur le bâti : 12.92 %, foncière sur le non bâti : 73.36 %). Le produit fiscal attendu s’élève à 115 456 €.
Le budget primitif d’assainissement s’équilibre en recettes et dépenses de fonctionnement à 224 414 €, en recettes et dépenses d’investissement à 156 854 €. Commune et Communauté de communes réunies, ce sont plus de 41 000 € qui ont été prévus pour la voirie communale, les secteurs retenus sont La Pradelle, La Gaspare, La False,  Puech Gourgou, Les Bouissonies, Le Verdier, Guirole, Lissagadou, La Garrigue et La Pèze.
Le conseil a validé la désignation des conseillers pour représenter la commune au sein des diverses commissions permanentes de la Communauté de communes du Grand Villefranchois. La représentation de la commune à la commission d'évaluation des transferts de charges (CLETC) sera assurée par le maire.
A l'issue de l'appel d'offres lancé pour la réalisation de la rénovation du presbytère, le conseil a entériné la proposition de la commission d'appel pour l'attribution des lots aux entreprises. Le permis de construite obtenu, les travaux peuvent désormais commencer avec une ouverture de la MAM (maison d'assistants maternels) prévue en septembre.