Loading…

Après Saint-Rémy, Toulonjac et avant Martiel, Savignac accueillait, mercredi 17 octobre, la restitution d’un travail organisé par la jeune plasticienne Manon Riet, aidé de Thomas Portier et les élèves des classes CE et CM. Près de 120 personnes ont répondu présent.

En introduction de la soirée, les élèves présentaient les actions réalisées en classe au cours de différentes interventions des plasticiens. Grâce aux sifflets confectionnés en argile par les enfants, ils ont restitué divers sifflements d’oiseaux. Ensuite, inspiré par des siffleurs imitateurs devenus les derniers interprètes du chant des oiseaux suite à leur disparition, un court-métrage docu-fiction, réalisé par Manon Riet, intitulé « Après l’heure bleue », a été présenté. Ce conte retrace la minute de silence à l’aube et au crépuscule où les oiseaux s’arrêtent de chanter, c’est l’heure bleue. A l’issue de la soirée, l’occasion de discuter sur le sujet avec les plasticiens était donnée autour de fouaces, vin blanc et jus de fruits.

Qui est Manon Riet ? Lauréate du Prix de la jeune création, lancé au niveau national, par Aveyron Culture - Mission départementale, en partenariat avec l’Atelier Blanc, elle s’est vue proposer une résidence de création durant plus d’un mois au Moulin des Arts de Saint-Rémy. Le thème ayant pour objet le patrimoine matériel ou immatériel de l’Aveyron. En compagnie de Thomas Portier, ancien lauréat, les deux plasticiens bretons ont choisis de travailler sur le patrimoine immatériel aveyronnais. C’est après consultation des différents ouvrages de « Al Canton » qu’ils se sont naturellement dirigés dans cette voie et permis de rencontrer les deux papys siffleurs de 86 et 87 ans, seuls personnages du film.

IMG5881-800x600
IMG5873-800x600
IMG5883-800x600
IMG5887-800x600
IMG5888-800x600
IMG5896-800x600
IMG5889-800x600
IMG5898-800x600