Loading…

Après Saint-Rémy, Toulonjac et avant Martiel, Savignac accueillait, mercredi 17 octobre, la restitution d’un travail organisé par la jeune plasticienne Manon Riet, aidé de Thomas Portier et les élèves des classes CE et CM. Près de 120 personnes ont répondu présent.

En introduction de la soirée, les élèves présentaient les actions réalisées en classe au cours de différentes interventions des plasticiens. Grâce aux sifflets confectionnés en argile par les enfants, ils ont restitué divers sifflements d’oiseaux. Ensuite, inspiré par des siffleurs imitateurs devenus les derniers interprètes du chant des oiseaux suite à leur disparition, un court-métrage docu-fiction, réalisé par Manon Riet, intitulé « Après l’heure bleue », a été présenté. Ce conte retrace la minute de silence à l’aube et au crépuscule où les oiseaux s’arrêtent de chanter, c’est l’heure bleue. A l’issue de la soirée, l’occasion de discuter sur le sujet avec les plasticiens était donnée autour de fouaces, vin blanc et jus de fruits.

Qui est Manon Riet ? Lauréate du Prix de la jeune création, lancé au niveau national, par Aveyron Culture - Mission départementale, en partenariat avec l’Atelier Blanc, elle s’est vue proposer une résidence de création durant plus d’un mois au Moulin des Arts de Saint-Rémy. Le thème ayant pour objet le patrimoine matériel ou immatériel de l’Aveyron. En compagnie de Thomas Portier, ancien lauréat, les deux plasticiens bretons ont choisis de travailler sur le patrimoine immatériel aveyronnais. C’est après consultation des différents ouvrages de « Al Canton » qu’ils se sont naturellement dirigés dans cette voie et permis de rencontrer les deux papys siffleurs de 86 et 87 ans, seuls personnages du film.

IMG5881-800x600
IMG5873-800x600
IMG5883-800x600
IMG5887-800x600
IMG5888-800x600
IMG5896-800x600
IMG5889-800x600
IMG5898-800x600

La rentrée scolaire à l’école de Savignac, bien qu’avec diverses nouveautés, s’est passée dans une ambiance sereine et joyeuse quand aux retrouvailles. En effet, une équipe, partiellement modifiée, était en ordre de marche pour recevoir les 94 élèves. Une nouvelle enseignante est arrivée, Nathalie Carbonnel. Elle a en charge la maternelle et ses 24 petits. Au CP, avec Sophie Germain et 26 élèves, pas de changement. La directrice, Vanessa Coppo, est passée de la maternelle à la classe des CE1/CE2 où elle retrouve 25 élèves, « ravie d’avoir eu à m’occuper des tout petits durant plusieurs années, je suis heureuse de retrouver des élèves plus grands » précise-t-elle. Chez les CM1/CM2, de nombreux départ vers les collèges ont eu lieu cette année, de ce fait, Christophe Louge-Soule retrouve 19 grands dans une classe entièrement rénovée, modernisée du sol au plafond. A la cantine le midi, ce ne sont pas moins de quatre-vingt enfants en deux services qui restent dévorer les menus cuisinés sur place.
Autre changement, dans le personnel communal deux nouvelles  ATSEM sont arrivées. Gaëlle Violland, elle accompagne la maitresse de la maternelle et du temps de garderie. Jessica Guillot aide à la cantine et à la surveillance garderie du soir. Pour compléter la présentation de l’équipe, deux anciens, Cathy Bouyssou ATSEM et Olivier Martins le cuisinier sont toujours présents, incontournables à leurs postes respectifs.
Au niveau des animations, poursuite des activités sous différentes formes sur le développement durable. Des intervenants spécialisés et projection d’un film à l’école pour travailler autrement « une fenêtre ouverte sur l’art » insiste Vanessa. Découverte des 5 continents par la musique, arts plastiques, géographie…
« La nouvelle organisation de 4 jours devrait permettre moins de fatigabilité chez les tout petits. Pour les plus grands, la demi-heure gagnée chaque jour nous donne plus de temps pour approfondir les fondamentaux. Par contre du fait de la rallonge de la matinée, un goûter à la récréation est autorisé, voire conseillé » martèle la directrice, favorable à ce retour aux quatre jours.
Garderie du matin à partir de 7 h 30 et le soir jusqu’à 18 h 30. Lundi, mardi, jeudi, vendredi 8 h 30 à 12 h et 14 h à 16 h 30.

IMG5793-800x600

Les vacances  sont bien là, mais à l’étage de l’école règne une certaine agitation. La classe des CM1/CM2 est en rénovation.
L’entreprise Fab’Elec vient de remplacer les vieux plafonniers  par de nouveaux en leds, ce qui donnera plus de confort aux élèves et génèrera des économies d’énergie.  Les murs reçoivent en sous-bassement du lambris, ils seront ensuite peint. Ces travaux sont assurés en interne par les deux Olivier de la commune, Bessède et  Martins. Une fois terminés, c’est l’entreprise Maurel  qui va intervenir pour déposer l’ancien revêtement du sol et poser un nouveau. 

IMG5266-800x600 
Présente à l'école communale de Savignac depuis 22 ans en tant qu'ATSEM, Michèle Raynié vient de terminer sa dernière année scolaire
en cette fin du mois de juin. Faisant valoir ses droits à la retraite, elle quitte un lieu où elle a accompagné avec un grand professionnalisme
et beaucoup de compétence plusieurs générations d'enfants de la commune.
Au nom de la commune, le maire et son conseil municipal, la remercient pour tout le travail accompli et lui souhaite de vivre une belle retraite
pleine de bonheur et de satisfactions.

Michele-Raynie
 
 

Parents, grands-parents, en familles, nombreux étaient ceux qui se sont déplacés à la salle des fêtes, ce mardi 3 juillet en soirée. L’occasion était trop belle de voir leurs petits évoluer sur la scène pour la fête de fin d’année de l’école. Les deux cents chaises installées ont vite été occupées. A l’entrée, une affiche annonçait le programme du travail réalisé : théâtre de marionnettes, danses, magie, percussions corporelles, jeux. Tout s’est enchainé à un rythme soutenu et synchronisé. De la maternelle aux CM2, chaque section, chaque classe présentait ses animations. Bien préparés, élèves et enseignants ont donné le meilleur, suscitant applaudissements et ovations. Pendant ce temps, l’association des parents d’élèves gérait l’après spectacle. « Une organisation sans faille entre l’équipe enseignante, l’APE et le personnel communal » précisait heureuse la directrice Vanessa Coppo.
La fête pour marquer les vacances, mais aussi élargie, plus particulièrement, à deux personnes quittant l’école cette année. Anne Rivet, institutrice des CE1/CE2 depuis trois ans suit son mari muté à Lyon. Un clip vidéo réalisé par les élèves sur la musique d’Aldebert « Pour louper l’école » lui a été offert. Et Michèle Raynié, après 22 ans de service, fait valoir ses droits à la retraite. Une chanson lui a été dédiée « Les lacs du Connemara ». A toutes les deux, l’équipe enseignante et l’APE ont offert des cadeaux.
A l’issu du spectacle, sur le parking de la salle des fête, de nombreuses tables dressées recevaient spectateurs et artistes pour une grandiose auberge espagnole. La joie de tous, grands et petits, régnait. La trêve estivale est bien là, il suffisait simplement de regarder et écouter le brouhaha pour comprendre que cette chaude soirée était annonciatrice de vacances imminentes.

  • IMG5248-800x600
  • IMG5247-800x600
  • IMG5249-800x600
  • IMG5253-800x600
  • IMG5250-800x600
  • IMG5258-800x600
  • IMG5255-800x600
  • IMG5261-800x600